Le Tava'é - Performances

 

Le poids des voiliers dans leur grande majorité est beaucoup trop important pour naviguer rapidement.

Il est donc inutile de les gréer en carbone ou en matériaux hi- tech (si ce n’est que pour faire croire que …) puisque de toute façon la forme de la  carène et leur poids excessif n’en feront jamais des voiliers performants, en moyenne 5 - 6 nœuds rarement plus : ( voir Velocity Prediction Program VPPX ).

 

Performance / Vitesse : De quoi parle t-on ?

« Il existe une définition technique de la puissance d’un voilier, elle a une influence directe sur sa vitesse.

La vitesse d’un voilier résulte de l’équation entre des forces propulsives et des forces s’opposant au mouvement. Ces freins, sont les trainées, dues au frottement de l’air sur les voiles et le fardage du bateau, et au frottement de l’eau sur la carène et les appendices (la surface mouillée). 

 

La formation de vagues est à prendre en compte dans ce frein

Au fur et à mesure que la coque avance dans l'eau, elle met en mouvement un système de « vagues ». Ce mouvement crée d'abord une vague de proue, suivi d'un creux, puis d'une autre vague dite vague de poupe. La distance horizontale entre les crêtes des deux vagues s'appelle la longueur d'onde. Cette longueur d'onde augmente avec la vitesse du bateau pour atteindre un maximum équivalent à la longueur de la ligne de flottaison du bateau.


La vitesse en nœuds d'un système de vagues s'exprime selon la formule suivante:

  • V = (racine carrée de L) X R
  • L=longueur d'onde, et R est un facteur multiplicateur. Si la longueur d'onde est exprimée en mètres, R=2.43, et si la longueur d'onde est exprimée en pieds, alors R=1.34.

Comme un voilier faisant route est emprisonné entre sa vague de proue et sa vague de poupe, on comprend que cette même formule servira à déterminer la vitesse de coque du bateau. La valeur de " L " utilisée sera alors la longueur de la ligne de flottaison, et on utilisera les mêmes valeurs pour le multiplicateur " R ". En aucun cas, la vitesse réelle (sur la surface de l'eau) du voilier ne pourra dépasser cette vitesse.

  • Ex : Voilier 15m a la flottaison : V= 3.873 x 2.43 soit 9,40nds maxi.


Nous parlons ici de vitesse maximum et non de vitesse moyenne, celles-ci seront bien plus réduites dans la réalité pour les voiliers de série « standard ». Pour ces bateaux la vitesse moyenne reelle sera de 5 à 6 nœuds.


Seuls les voiliers légers,  à coques planantes, bien toilés, se libèrent de cette réalité et peuvent ainsi atteindre des vitesses bien supérieures.